Fleurs à l'extérieur du jardin

Fleurs à l'extérieur du jardin


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les fleurs à l'extérieur du jardin / la ville américaine ne remplacent pas la saleté

Au dessous de:

Prochaine histoire dans Science

Les gens ont tendance à devenir plus agressifs après des sorties à la plage. Lorsqu'on leur donne la chance de boire du vin ou de la bière, ils sont encore plus susceptibles de passer à l'acte.

De nouvelles recherches suggèrent que ce comportement se produit en raison du stress d'être loin de chez soi.

Que vous soyez assis sur une plage ou sur une pelouse, tant que vous avez d'autres personnes à proximité, la sécurité est assurée par le nombre. Si vous marchez seul, vous êtes plus vulnérable aux blessures.

C'est l'une des raisons pour lesquelles plus les gens vivent longtemps dans la rue, moins ils sont susceptibles d'avoir un casier judiciaire.

Pas en danger

Bien que les psychologues le sachent depuis longtemps, une nouvelle étude suggère que le stress d'être exposé à des personnes sans réseau de soutien peut en fait rendre les gens moins agressifs dans des situations menaçantes.

Pour explorer la question, les chercheurs ont demandé à un groupe de détenus de pénétrer dans un quartier urbain par un jardin public et d'approcher des étrangers jusqu'à ce qu'ils se sentent menacés. La moitié du groupe a pu boire du vin avant de partir.

À la fin de l'expérience, les détenus qui buvaient avaient des niveaux plus élevés de cortisol, l'hormone du stress, dans leur sang. Ils étaient également plus susceptibles d'approcher des étrangers et de les chasser que ceux qui ne buvaient pas.

Alors que les niveaux de cortisol augmentaient chez tous les participants, les auteurs de l'étude ont conclu que l'augmentation du cortisol chez les buveurs avait un impact plus important. L'étude a été publiée dans le Journal of Psychopharmacology.

Bien qu'il soit logique qu'un groupe de personnes soit moins susceptible d'agir sur une impulsion agressive, les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi le cortisol influence les gens de cette manière.

Dans leur analyse, les chercheurs suggèrent que les personnes qui avaient un taux élevé d'hormones pourraient ressentir un stress qui n'a pas de cause claire.

"Ce n'est pas que vous n'aimez pas ça", a déclaré la chercheuse Diane Hazenbruch, professeure agrégée de psychologie à l'Université de Washington à St. Louis, dans un communiqué. "Ce n'est pas que vous ne vous sentez pas en sécurité, mais vous pourriez ne pas être sûr de ce qui pourrait arriver ensuite."

Une explication possible est que les niveaux de cortisol plus élevés signifient que quelqu'un est trop concentré sur ses propres sentiments pour agir sur l'agressivité. Une autre possibilité est que le stress causé par des niveaux élevés de cortisol rende plus difficile la réaction en cas de colère.

"Un niveau élevé de stress rend le cerveau plus vulnérable aux dysfonctionnements, mais ouvre également la possibilité de résoudre les problèmes de manière rationnelle plutôt que de manière colérique", a déclaré Hazenbruch.

Le jardinage peut changer les gens

Dans d'autres recherches, des psychologues de l'Université de Washington à Seattle ont montré que les personnes coincées dans la maison par le froid ont tendance à boire plus à court terme.

La recherche, publiée dans la revue Alcoholism: Clinical and Experimental Research, suggère que l'exposition à d'autres personnes à des températures plus froides peut être une raison importante pour laquelle les gens boivent plus.

"C'est quelque chose auquel nous avons pensé", a déclaré le psychologue Paul Dolan. "Si vous êtes assis dans la maison et que vous ne savez pas quand il va s'arrêter de neiger, vous pourriez vous demander si vous aimeriez boire un verre ou non. Bien sûr, tout le monde n'est pas enclin à adopter cette approche, mais il est clair qu'il y a des gens qui ne le font pas."

Une raison possible est que les personnes qui passent beaucoup de temps seules sont plus enclines à ruminer sur le passé ou à rêver à l'avenir. Certains psychologues disent que cela se traduit par une envie incontrôlable d'agir sur les envies.

"La personne qui est assise à la maison et qui pense à ses propres problèmes n'éprouve probablement aucune sorte de désir d'alcool", a déclaré Dolan. "Au lieu de cela, ils éprouvent le désir d'atténuer leurs problèmes."

Dolan pense que le jardinage, en tant qu'activité couramment pratiquée par les couples, pourrait changer les gens.

"La pratique de l'entretien d'un jardin est un acte social", a déclaré Dolan. "Nous sommes capables de mettre de côté ces frustrations et ces angoisses en voyant que quelqu'un d'autre y consacre beaucoup de temps, simplement en regardant les résultats."

La psychologue Katharine Blum-Smith suggère qu'il pourrait y avoir une raison simple pour laquelle les gens pourraient être moins susceptibles d'agir de manière agressive : différentes personnes ont différents niveaux de tolérance.

Blum-Smith, professeur agrégé à l'Université du New Hampshire, a déclaré que lorsque les gens sont frustrés et se frappent, cela peut avoir un effet opposé.

"Nous sommes tous influencés les uns par les autres. Si quelqu'un d'autre est violent, nous pensons : "Oh, ça ne va pas m'arriver"", a-t-elle déclaré. "Je préférerais être le seul à être agressif."

Blum-Smith suggère que cela devient plus probable à mesure que les gens deviennent plus sensibles à leur environnement.

"Nous pouvons être aussi durs avec nous-mêmes que nous aimerions être sur les autres parce que nous voyons les autres être durs avec eux-mêmes", a déclaré Blum-Smith. "Il y a juste beaucoup de choses qui influencent ce que nous ressentons."

Étudier les plantes

Pour les personnes qui vivent dans les zones urbaines, l'espace extérieur est important. Alors que la plupart des habitations urbaines permettent de l'espace pour le jardinage privé, l'espace vert est limité et peut être encore plus difficile à trouver dans les villes.

Certaines personnes appellent leur espace vert une oasis urbaine, mais le biologiste de l'Université du Maryland, Donald L. Bartlett, dit que le terme est trompeur.

"Une oasis est un trou d'eau, un trou d'eau, alors que je voudrais définir une oasis urbaine comme une zone dans laquelle les gens vont pour des loisirs ou une retraite", a déclaré Bartlett. "Nous pouvons finir par aller à [notre espace vert] quand il pleut, donc ce n'est pas vraiment le bon environnement pour bien d'autres."

C'est pourquoi certaines personnes commencent leur année de jardinage en prenant des excursions d'un ou deux blocs de leur domicile, essayant d'explorer où se trouvent les quelques poches de vert.

"Il y a toutes sortes de choses à faire dans votre jardin, mais la seule chose qui est vraiment oubliée est la plante pour la plante pour une plante", a déclaré Bartlett. "L'une des choses qui est vraiment négligée est de fournir un habitat à d'autres types d'organismes."

Le biologiste a commencé à rassembler un jardin cette année dans le



Commentaires:

  1. Macdougal

    Tu te trompes. Discutons.

  2. Kenrik

    Oui, c'est la réponse intelligible

  3. Phil

    vraiment. Tout ce qui précède est vrai. Nous pouvons communiquer sur ce thème.



Écrire un message